Déclaration des élus SNGAF au CSE-EA (30 Juillet 2020)

DÉCLARATION DES ÉLUS SNGAF

CSE-EA – 30 Juillet 2020 

 

” La Direction du Service en Vol a convié les Organisations Syndicales représentatives du PNC le mardi 28 juillet 2020 avec pour objet d’échanger avec la Direction Générale.

 

Lors de cet « échange » Monsieur Oltion CARKAXHIJA a évalué des prévisions d’activité en baisse de 40% pour l’année 2021 enjoignant les Organisations PNC à « réfléchir » sur les modalités d’une baisse proportionnelle du Minimum Garanti PNC afin de préserver l’avenir de l’Entreprise. En comparant à plusieurs reprises les PNC à des profiteurs qui abusent des dispositions légales de la Clause Fatigue et de l’Activité Partielle pour en faire le moins possible.

 

Les représentants du personnel présents ont unanimement trouvé déplacés les propos tenus par le porte parole de Monsieur SMITH, qui démontre le peu de considération de la Direction Générale pour le PNC.

 

Dans le même temps la Direction Générale est dans l’impossibilité de garantir que le recours à un PDV/PSE au sol ne privera pas l’Entreprise de bénéficier du dispositif gouvernemental d’Activité Partielle Longue Durée étant donné que le texte définitif n’est pas encore publié… Les représentants syndicaux les ayant pourtant alertés sur ce danger dès la première réunion sur la RCC et la présentation gouvernementale du plan ARME.

 

Il est grand temps que cet amateurisme et cet opportunisme malsain dans la gestion de notre entreprise prennent fin et que le sérieux et le respect redeviennent des règles fondamentales. 

 

Les PNC d’Air France ont à cœur leur mission et leur entreprise et il est n’est pas acceptable que leur engagement soit remis en question par les dirigeants de notre compagnie.

 

Le SNGAF demande au Directeur Général Adjoint au Service en Vol de clarifier urgemment la situation.”

Share Button
Call Now Button