Il est où mon FNE ? Dans ton Comodi !

Il est où, mon FNE ? Dans ton Comodi !

Salut collègue de reconfinement qui essaie de faire de la terre le plus bel endroit du ciel,

 

Tu attendais sans doute comme nous avec impatience la nouvelle campagne FNE pour commencer une formation ou compléter ton parcours pédagogique de 2020 : on est au grand regret de t’annoncer que tu peux toujours attendre, ça n’arrivera pas…Ça te chagrine?  Et bien, au SNGAF, on n’est pas content non plus et on va t’expliquer pourquoi.

 

Pour te refaire un petit historique rapide, le FNE est un dispositif de formation qui a été proposé par l’Etat aux salariés en activité partielle et dont l’objectif est de mettre à profit leurs périodes d’inactivité pour monter en compétences et s’adapter aux mutations économiques récentes. Jusqu’au 31 octobre 2020, la prise en charge des coûts pédagogiques par l’État était de 100%. 

En juillet 2020, Air France nous a fait part via l’Ecole du Service en vol de la mise en place du FNE pour permettre aux PNC de développer leurs compétences dans le domaine des langues, du développement professionnel et personnel ou de compétences métiers spécifiques.

 

Une enveloppe de 1500 euros par PNC était disponible pour choisir dans un catalogue une ou plusieurs  formations sélectionnées pour nous. Les demandes d’inscription ont été clôturées au 8 octobre pour des formations devant se terminer au plus tard le 31 décembre 2020. 

Le FNE faisait partie des engagements pris en matière de formation professionnelle dans l’accord APLD signé en décembre, il y est inscrit que l’entreprise “s’engage à permettre au maximum de PNC d’Air France de bénéficier de cet accompagnement”.

Un bilan de la phase 1 et 2 du  FNE nous a été proposé en CSE en début d’année: 3383 PNC ont pu bénéficier du FNE, 81% pour des formations de langue, 18% sur des sujets de management ou de développement personnel et 1% en Sécurité des vols.

 

Alors, me diras-tu, jusqu’ici, tout est au mieux dans le meilleur des mondes possibles au pays de la formation individuelle ?

 

***

Oui. Sauf que. Fin novembre, nous avons appris qu’un deuxième plan FNE était proposé. Youpi, nous sommes-nous dit, nous allons pouvoir compléter nos formations initiales. Nous étonnant de n’avoir rien reçu, nous avons mené notre petite enquête. 

Et là, figure toi qu’on découvre que cette deuxième phase est effectivement ouverte….mais uniquement aux cadres PNC, dis donc !

Parce que c’est pas comme si cette catégorie de personnel n’avait pas déjà l’opportunité ni les moyens d’entreprendre facilement des formations ou des reconversions… On en profite au passage pour te rappeler, qu’à ce jour, seuls les HST n’ont toujours pas accès à la validation des acquis de l’expérience professionnelle (la VAE) malgré les promesses récurrentes sur le sujet.

Contente-toi de pousser ton comodi…#transformation

 

Bref, il fallait s’inscrire avant le 10 décembre pour utiliser une belle enveloppe de 4000 euros cette fois pour des formations à effectuer entre le 15 janvier et le 30 juin 2021. On s’est alors tourné vers l’Ecole du service en vol pour s’étonner de n’être pas éligible…

On nous a promis une phase 3, forcément mieux disante, avec une enveloppe de 6000 euros cette fois, dingue ! Mais il risquait d’y avoir un restant à charge de 20% dont on ne savait pas trop qui devrait les payer. 

 

Du coup, on a alerté notre DRH PNC. Qui a fini par admettre qu’effectivement, il y avait bien un FNE 2. (Mince, ils ont vu !)

Que non, le mail ne s’était pas perdu en route vers les boîtes mails des PNC non cadres. Et que c’était bien un choix de l’entreprise de ne pas intégrer les HST et CC/P dans le dispositif.

Parce que les délais étaient trop courts, vous voyez…. Que, promis juré, le FNE 2021 serait encore mieux et qu’il fallait être patient. 

 

Tu nous connais, au SNGAF, on se méfie des promesses et on a tendance à penser comme dans la fable qu’ “Un tien vaut mieux que deux tu l’auras. L’un est sûr, l’autre ne l’est pas.”

On a donc  alerté la Direction sur ce choix discriminatoire. On leur a dit qu’il eût été plus sage de proposer à ceux qui le souhaitaient de s’inscrire en décembre, au cas où… Mais comme Cassandre, on n’a pas été entendu. 

Alors on a attendu. On a relancé, souvent, pour se voir répondre qu’ils étaient en attente des modalités de la nouvelle mouture. On a commencé à trouver ça un peu long mais bon, ça devait être parce qu’on est trop suspicieux.

 

Et bah, devine quoi ? En ce doux mois de mars 2021, il nous est annoncé froidement au détour d’une réunion, que le FNE 2021, et bien, il n’y en aura pas !

 “Air France n’est malheureusement pas éligible au FNE 2021”. Mais on n’y peut rien. Parce que nous aurions dépassé l’enveloppe qui nous était allouée, vous comprenez…

 

Et bien non, on ne comprend pas en fait. Nous n’éprouvons aucune joie à crier, comme déjà sur bien d’autres sujets : “ Ah Ah, on vous l’avait bien dit ! ”. 

Que l’Etat estime que nous avons déjà profité du dispositif en 2020, on peut l’entendre. Mais que seule une infime partie des PNC ait pu bénéficier de la deuxième phase du fait d’un choix conscient et délibéré de la Direction du PNC, lorsque, visiblement, nous étions encore éligibles, ça nous met en colère. Et puis, ça n’est pas comme si n’avions pas sonné l’alerte sur le sujet au moment voulu. 

 

Et cerise amère sur le gâteau, on nous propose désormais d’utiliser notre CPF pour passer nos notes de langues parce que le Campus a fermé ses portes le 1er avril (et malheureusement, c’est pas une blague)  et que donc, Carrières n’assurera plus à l’avenir la passation des tests de langue! Vous vous souvenez, comme quand on nous demandait de cocher la case “j’autorise l’entreprise à utiliser mon CPF” lors des stages obligatoires et réglementaires. Oui, on parle bien de ces heures de CPF qui sont censées être à la main des salarié·e·s pour se former dans tout domaine même sans rapport avec notre métier actuel, en vue d’une reconversion par exemple. 

 

Donc voilà, RIP le FNE et c’est bien dommage… Mais tu te doutes bien qu’on ne compte pas lâcher sur l’utilisation contrainte de notre CPF pour espérer pouvoir passer une note de langue afin d’accéder à une sélection CC ou CCP.

 

Le SNGAF veille…même en télétravail.

Call Now Button