Pour une poignée de Dollars

Le vent souffle sur les plaines désertiques de Vera Cruz…

Un ACG roulé en boule disparaît dans le sable, poussé par la bise chaude de “l’entubage”, ce petit vent qui nous vient toujours de par derrière et qui ne laisse rien présager de bon.

Joe Galley est peinard, accoudé au comptoir du saloon. Il en profite pour allumer son cabin pad, histoire de se détendre un peu plus avant de repartir galoper dans la poussière.
Et là, stupeur.


D’un geste prompt, Joe envoie valdinguer une table en dégainant son colt. Joe est sur le qui-vive. Joe sent pointer l’arnaque. C’est le début des embrouilles. Vera Cruz n’est pas un bled tranquille. Joe sait qu’il ne peut avoir confiance en personne.

L’ipad de Joe est sur le sol. L’écran scintille vaguement sur une page blafarde faisant état du lancement du recrutement des RM ISS….


Joe sait que les syndicats ont demandé à l’entreprise de suspendre ce projet tant que le cadre légal n’avait pas été défini…


Alors que se passe-t-il? Dehors, le temps s’est arrêté. Des ombres passent furtivement sur les vitres sales du saloon, fuyantes, traitresses. Une chose est sûre: ça va saigner.

Oui, copain du ciel. Ça va saigner. Et ça va saigner pour bien des raisons. D’abord parce qu’à chaque fois qu’on s’adresse à un desperado de Vera Cruz, ce dernier nous parle de relation de confiance… On ne chevauche pas dans la Sierra Nevada depuis hier, hein! Mais bon, un peu moins de trahison serait bienvenue. Du coup, voilà un peu le genre de relation de confiance qu’on rencontre par ici…

Dernière réunion en date : le sheriff du coin nous parle de former des PNC à devenir instructeurs AFCA, histoire de soulager les “vrais” instructeurs AFCA qui, soit disant, galèrent.

Il s’agirait de sortir des avions des copains pour les mettre à la formation AFCA après une semaine de stage quand il en faut 6 à ceux qui sont déjà là. Première interrogation.


Deuxième interrogation: comment, et sous quelles conditions, des PN (des gens qui ont un contrat pour travailler dans un aéronef) pourraient travailler au sol durant 5 mois l’année sans se faire lourdement entuber?


Troisième interrogation: si on laisse ce genre de porte s’ouvrir, comment crois-tu que cela finira? T’as envie de te retrouver au passage? A l’enregistrement?… Non. Parce que tu te souviendras que l’idée revient de manière chronique.


Quatrième interrogation: quid des collègues que nous allons remplacer? (puisque c’est bien là le projet!)

Forts de toutes ces interrogations, on leur a donc demandé de revenir plus tard avec une proposition mieux bordée en terme de repos, calcul de vacances, rémunération, compensation de prime etc…

Bref.

Une fois de plus, on essaye de nous mettre une carotte à grand coup de passage en force… Quand donc Vera Cruz comprendra-t elle que la carotte, ça marche mieux quand elle est devant?! C’est le désert managérial bordé de cactus.

Re Bref… Pour une poignée de Dollars, voilà que notre métier pourrait être un peu plus dynamité…
Ne te laisse d’ailleurs pas avoir, on te prévient que si tu es volontaire pour ça, tu rentres direct dans l’inconnu de la 4ème dimension, sans ACG ni cadre légal… A toi de voir.
Puisque Vera Cruz ne comprend que la force, nous allons faire ce que nous devons…. Il sera bientôt temps de régler nos comptes dans le corral des idées foireuses de l’oncle Ben.

Il est 3h15 à Yuma. La température monte. Le train de la colère s’apprête à entrer en gare. Il roule sur les rails de notre indignation.

SNGAF Unchained

Share Button